Réduire le cholestérol en marchant et en mangeant sainement

Les plats réconfortants ont mené Adam W. à un poids inconfortable—Voici comment il a répliqué

Les choses changeaient. Je changeais. En septembre, j’avais perdu 50 livres. En décembre, j’avais perdu 75 livres. J’ai pu arrêter de prendre mes médicaments pour le cholestérol et ma pression artérielle était normale.

Adam W.

Waupaca, WI

  • Health Conditions
  • Weight Loss

Le conseil d’Adam

Quand nous entendons parler d’utilisateurs Fitbit qui ont atteint leurs objectifs, nous adorons vous raconter leur histoire. Adam W. a surpassé ses objectifs—il a réalisé des choses qu’il croyait impossibles! Il a perdu 100 livres en un an et a réussi à réduire son cholestérol et sa pression artérielle. Voici l’histoire de réussite d’Adam, dans ses propres mots.

« Je m’appelle Adam. J’ai 33 ans et j’habite à Fairfield, en Californie, dans la région de la baie de San Francisco. En avril 2013, je me suis fixé pour objectif de perdre 100 livres. Voici comment j’y suis arrivé.

J’avais atteint 255 livres. Comme c’est le cas pour la plupart des gens, la vie a fait son œuvre. Je mangeais des aliments malsains faciles à trouver et je n’avais ni le goût ni le temps de bouger. J’ai pris beaucoup de poids dans les mois qui ont suivi la naissance de mon fils. Il est né six semaines trop tôt avec deux malformations cardiaques congénitales. Il a passé 10 semaines à l’hôpital avant d’arriver à la maison.

Ma femme et moi allions à l’hôpital pour enfants de San Francisco tous les jours et nous y passions souvent la nuit. Nous mangions des plats riches et passions le plus clair de notre temps assis. Plusieurs mois plus tard, nous (ma femme et moi) avons décidé que si nous voulions que notre fils grandisse en ayant une alimentation saine pour son cœur et qu’il fasse régulièrement de l’exercice, nous devions prêcher d’exemple. En avril, nous avons acheté nos dispositifs Fitbit One et une balance Aria.

J’ai d’abord vu mon médecin pour un examen complet. Mon cholestérol était à 240. Ma pression artérielle était de 150/120. Mon pourcentage de graisse corporelle était de 50 %. J’ai commencé à bouger. J’ai commencé à améliorer mon alimentation. J’ai commencé à marcher 1,6 kilomètre par jour. C’est tout ce que j’arrivais à faire. J’ai commencé à faire une chose que je n’avais jamais faite avant : compter mes calories. J’ai vite compris que je devais brûler plus de calories que je n’en consommais. Je me suis fixé un objectif quotidien de 1 500 calories et je brûlais environ 2 500 calories .

Puis, ça a vraiment commencé. J’ai perdu 16 livres la première semaine. J’étais excité ! Puis à la deuxième semaine, j’ai atteint un plateau durant trois semaines. Je suis resté déterminé à perdre du poids. Je suis passé à des marches quotidiennes de 4,8 kilomètres. Je me souviens m’être dit que 8 000 pas, c’était vraiment difficile à atteindre. Mais, j’ai sué pour y arriver et çà a fini par devenir plus facile.

Puis de 8 000 pas, je suis passé à 12 000, puis à 15 000 et 20 000 pas. Je mangeais 1 600 calories par jour et j’en brûlais 3 200. Plutôt que de marcher, je joggais pendant 8 kilomètres et je montais 20 étages d’escaliers à la course. Le poids fondait. J’étais tellement content ! Je perdais environ 10 à 12 livres par mois. Bien sûr, certains mois, j’atteignais des plateaux et je perdais à peine quelques livres. Mais chaque jour, je regardais la cicatrice sur la poitrine de mon fils pour me rappeler à quel point ce que je faisais était important.

En août, j’ai commencé à courir un 5 kilomètres chaque mois. Je me souviens qu’à ma première course, je pesais 32 livres en moins, mais j’avais encore l’impression que j’allais mourir. J’ai terminé cette course en 34 minutes. Quel accomplissement ! J’étais passionné! Le poids continuait à baisser, mais les Fêtes sont arrivées. J’ai repris 10 livres chaque fois, à Noël et au Nouvel An. Mais je continuais à brûler deux fois plus de calories que j’en mangeais chaque jour.

Je devais consulter mon tableau de bord Fitbit pour m’assurer que j’atteignais mes objectifs quotidiens. Ce que je faisais, ce n’était pas un régime ou une résolution du Nouvel An. Je faisais un changement dans ma vie. Le poids des Fêtes est parti et j’ai continué à en perdre. En novembre, j’ai commencé à voir un nutritionniste. Ça a été une révélation pour moi d’apprendre qu’avec tout l’exercice que je faisais, je devais manger entre 2 100 et 2 400 calories par jour. J’ai donc augmenté mon apport calorique de quelques centaines de calories chaque mois. Parallèlement, mon niveau d’entraînement augmentait aussi. Je pouvais dorénavant courir 10 kilomètres en une heure et monter 50 étages. Quand je mangeais 2 000 calories, j’en brûlais 4 000.

Les choses changeaient. Je changeais. En septembre, j’avais perdu 50 livres. En décembre, j’avais perdu 75 livres. J’ai pu arrêter de prendre mes médicaments pour le cholestérol et ma pression artérielle était normale. Mon cholestérol est maintenant de 165 et j’ai une pression artérielle de 115/75. Je fais des dons de plaquettes toutes les deux semaines. Mon fils a eu besoin de transfusions de sang et de plaquettes pour se remettre de chaque chirurgie. C’était important pour moi de pouvoir me remettre assez en santé pour donner au suivant.Je marchais et je courais presque toujours sur une piste cyclable près de chez moi. Un jour, un journaliste local qui préparait un article sur la piste cyclable en question m’a interrogé. Mon histoire et ma photo se sont retrouvées à la une du journal. Les gens ont commencé à dire que j’étais inspirant. Ça a encouragé au moins une douzaine de personnes que je connais à commencer à bouger et à mieux manger.

On me demande souvent comment j’y suis arrivé. C’est simple : j’ai compté mes calories, commencé à bien manger (en cuisinant moi-même avec un minimum d’ingrédients), et je me suis entraîné tous les jours. Le 13 février, j’ai atteint mon objectif. J’ai perdu 100 livres en 10 mois. Je pèse maintenant 155 livres et j’ai un pourcentage de graisse corporelle de 17 %. Je peux confortablement courir 14,5 kilomètres en 90 minutes. J’ai maintenant une moyenne de 30 000 à 35 000 pas par jour. J’ai écrit un commentaire sur la page Facebook de Fitbit et on m’a demandé de raconter mon histoire. Ce n’est pas mon Fitbit One qui m’a poussé à perdre du poids, mais c’est grâce à lui que j’ai réussi à garder le cap sur mon objectif. Ouvrir mon application durant la journée m’aidait à me dépasser.

Mon plan de match, c’est de conserver ce style de vie sain. Je prévois de courir mon premier 10 km en avril. Et je commence à m’entraîner pour mon premier demi-marathon en mars. Je vise un premier vrai marathon dans les trois prochaines années.

Jusqu’à maintenant, ma femme a perdu 85 livres. Elle a subi une importante fracture à la jambe il y a quelques années, ce qui la limite à environ 6 000 pas par jour. Nous faisons ce que nous avons décidé de faire : donner l’exemple à notre fils. Il ne verra jamais maman et papa manger de la restauration rapide. Il nous verra plutôt manger de la viande maigre et beaucoup de légumes. J’ai complété toute cette aventure en étant père au foyer et en coordonnant/effectuant toute la thérapie de mon fils et ses rendez-vous médicaux. À chaque kilomètre, il était avec moi dans la poussette. Alors oui, il a déjà l’habitude de prendre de longues marches.

Est-ce que j’ai fait quelque chose d’incroyable ? Je ne pense pas. Je pense que n’importe qui peut faire ce que j’ai fait. Je n’ai pas eu à investir beaucoup d’argent, mais j’y ai mis beaucoup de temps. Nous avons abandonné certaines choses comme la télé et les aliments très caloriques. Mais ça a valu la peine. N’importe qui peut y arriver. Mais il ne faut pas seulement le vouloir. Il faut décider de faire tout ce qu’il faut et de faire des changements au quotidien, des changements pour la vie. »

ÉPUREZ VOTRE ASSIETTE

On me demande souvent comment j’y suis arrivé. C’est simple : j’ai compté mes calories, commencé à bien manger (en cuisinant moi-même avec un minimum d’ingrédients), et je me suis entraîné tous les jours.

Le conseil d’Adam

ÉPUREZ VOTRE ASSIETTE

On me demande souvent comment j’y suis arrivé. C’est simple : j’ai compté mes calories, commencé à bien manger (en cuisinant moi-même avec un minimum d’ingrédients), et je me suis entraîné tous les jours.

Magasinez les produits des histoires dans la boutique