Perte de poids inspirante : Dustin a perdu 170 livres en célébrant ses victoires

La décision spontanée à l'origine de la perte de poids de cette homme

Je suis devenu un mangeur très émotif, je choisissais d’oublier les mauvaises émotions avec la nourriture.

Dustin A.

Sans Francisco, CA

  • Health Conditions
  • Weight Loss

Le conseil de Dustin

Depuis la maternelle, Dustin A. avait toujours été l’enfant le plus enrobé de sa classe. « En huitième année, j’avais atteint 340 livres et j’ai conservé ce poids pendant toutes mes études », raconte le responsable du développement communautaire de 35 ans du nord de San Francisco. « J’étais actif—je jouais au tennis et je faisais du lancer du poids et du disque en athlétisme, mais je mangeais aussi beaucoup. »

Après la graduation, Dustin a pris de plus en plus de poids, atteignant ultimement 495 livres. « Quand tu grandis en étant le gros de l’école et que les gens se moquent de toi, tu apprends à encaisser les coups et à cacher tes émotions », dit-il. « Je suis devenu un mangeur très émotif, je choisissais d’oublier les mauvaises émotions avec la nourriture. »

Puis, il y a environ huit ans, la transformation de Dustin s’est amorcée. « J’ai décroché un emploi à la Humane Society et pour la première fois de ma vie, je faisais un travail que j’adorais », dit-il. « J’étais passionné par quelque chose et ça m’a vraiment réveillé. Ce travail m’a donné une raison de vivre qui allait au-delà de ma simple existence ».

Mais même si Dustin avait trouvé sa passion, il n’arrivait pas à faire bouger la balance. Les choses ont véritablement commencé à changer il y a trois ans lorsqu’il est allé chez le concessionnaire pour acheter une nouvelle voiture. « Je voulais une berline, mais un petit cabriolet a attiré mon attention. Il avait l’air tellement amusant à conduire. Je m’y suis assis et pour la première fois de ma vie, je me sentais cool », dit-il. « J’ai acheté le cabriolet et, ça peut avoir l’air stupide, mais ça m’a vraiment remonté le moral. » Plutôt que de regarder des émissions de télé en rafale la fin de semaine, Dustin a commencé à aller faire des promenades sur la côte et à être plus actif. « Sans même essayer, j’ai perdu 35 livres parce que je bougeais beaucoup plus », dit-il.Motivé par la perte de poids initiale, il a décidé de commencer à surveiller ce qu’il mangeait. « J’ai réalisé que je consommais les calories que je devais manger dans toute ma journée en un seul arrêt au restaurant—et j’avalais ensuite une pizza complète le même soir pour souper », dit-il. Dustin s’est fixé un objectif : s’en tenir à 2 600 calories par jour. « J’ai réalisé qu’il y avait plusieurs aliments dont je pouvais me passer », explique-t-il. « Par exemple, si je voulais une pizza, je pouvais me passer du fromage et des garnitures de viande. »

Avec ces changements, le poids a continué de baisser. « Mon premier objectif était de me rendre à 400 livres », dit-il. « Quand j’ai atteint 395 livres, j’étais vraiment content parce que j’allais pouvoir m’acheter une balance pour la maison. Ça semble anodin, mais de pouvoir monter sur une balance et de voir un nombre s’afficher, c’était très important pour moi. »

Prêt à continuer de mesurer ses réussites, il s’est acheté un bracelet Fitbit Charge HR pour continuer de se motiver à perdre du poids. « Je marchais seulement 5 000 ou 6 000 pas par jour et ça ne suffisait pas », dit-il. « J’ai augmenté à 10 000 pas, puis à 13 000m 15 000 et maintenant 20 000 pas chaque jour. »

Après huit mois, Dustin pèse 325 livres—une perte de poids de 170 livres. « L’une des grandes réussites pour moi, c’est d’enfin pouvoir voyager avec un seul billet d’avion; avant, je devais en acheter deux parce que je ne rentrais pas dans un seul siège », dit-il. « En janvier, ma blonde et moi sommes allés deux semaines en Italie et c’était formidable. J’ai même marché 25 000 pas en une journée ! » Mais ce qu’il y a de plus beau encore que l’Italie, c’est que son médecin lui a annoncé que son diabète et sa haute pression s’étaient améliorés. « Mon médecin était complètement renversé à ma dernière visite », dit-il. « Si je peux atteindre 300 livres, il réévaluera ma médication pour voir ce qu’on peut enlever—j’attends ce moment avec impatience. »

REMARQUEZ CHAQUE VICTOIRE

« En prenant du poids, je remarquais à peine toutes les choses que je sacrifiais, comme de pouvoir m’asseoir dans un siège au cinéma », dit-il. « Mais en commençant à perdre ce poids, j’ai pu retourner au cinéma et j’ai vraiment savouré ce moment. »

N’AYEZ PAS PEUR DE MANGER

« Si vous avez faim, mangez », dit-il. « J’ai appris à la dure que si je me rends au point d’être affamé, je vais manger des tonnes de calories sans le réaliser. Je ne me donne plus la permission d’aller jusque là. »

INCLUEZ DES PAS SUPPLÉMENTAIRES DANS VOTRE ROUTINE

« Si vous avez faim, mangez », dit-il. « J’ai appris à la dure que si je me rends au point d’être affamé, je vais manger des tonnes de calories sans le réaliser. Je ne me donne plus la permission d’aller jusque là. »

Le conseil de Dustin

REMARQUEZ CHAQUE VICTOIRE

« En prenant du poids, je remarquais à peine toutes les choses que je sacrifiais, comme de pouvoir m’asseoir dans un siège au cinéma », dit-il. « Mais en commençant à perdre ce poids, j’ai pu retourner au cinéma et j’ai vraiment savouré ce moment. »

N’AYEZ PAS PEUR DE MANGER

« Si vous avez faim, mangez », dit-il. « J’ai appris à la dure que si je me rends au point d’être affamé, je vais manger des tonnes de calories sans le réaliser. Je ne me donne plus la permission d’aller jusque là. »

INCLUEZ DES PAS SUPPLÉMENTAIRES DANS VOTRE ROUTINE

« Si vous avez faim, mangez », dit-il. « J’ai appris à la dure que si je me rends au point d’être affamé, je vais manger des tonnes de calories sans le réaliser. Je ne me donne plus la permission d’aller jusque là. »

Magasinez les produits des histoires dans la boutique