La forme en famille : comment faire de l'activité physique une affaire familiale

Ce papa a pris sa santé en main et il a récolté des bienfaits inattendus

Je voulais surveiller mon rythme cardiaque car il me semblait élevé et j’étais inquiet pour mon cœur.

Neil W.

États-Unis

  • Santé

Les conseils de Neil

Oliver, le fils de Neil W., a 15 ans. C’est l’âge que Neil avait quand son propre père est mort d’une crise cardiaque. Après avoir appris qu’il avait hérité des problèmes de cholestérol de son père, Neil a entamé sa propre croisade pour retrouver la forme, déterminé à tout faire pour être là pour sa femme, Marie, leur fille de 9 ans, Emily, et, bien sûr, Oliver.« J’ai toujours été assez sportif mais il y a environ deux ans, je me suis intéressé aux coachs électroniques et je me suis acheté un Fitbit Surge », explique Neil, 51 ans, responsable d’animations en préretraite. « Je voulais surveiller mon rythme cardiaque car il me semblait élevé et j’étais inquiet pour mon cœur. » Avec environ 73 battements par minute, la fréquence cardiaque au repos (FCR) de Neil était proche de la moyenne pour un quinquagénaire, mais loin d’être idéale. En effet, une étude publiée en 2007 dans le Journal de l’American College of Cardiology a révélé que les hommes à la FCR située entre 70 et 75 battements par minute présentent un risque d’accident cardiaque 2,5 fois plus important que ceux ayant une FCR de 60. Qui dit fréquence cardiaque plus basse, dit cœur plus résistant. Si le cœur peut envoyer davantage de sang à chaque battement, il peut battre moins souvent.Devant l’enthousiasme de Neil pour son coach électronique Fitbit, Marie et Oliver en ont pris un chacun (le Charge). Les membres de la famille ont alors pris l’habitude de compter leurs pas et de modifier leur quotidien pour voir combien ils pouvaient en cumuler sur une semaine. Ils ont commencé par reconsidérer leur trajet du matin. Laissant la voiture au garage, Neil et Oliver ont décidé qu’ils accompagneraient les enfants à pied à l’école en compagnie de leur nouveau chiot. « Au début, nous trouvions ça génial de voir le petit chien courir, sauter et découvrir toutes sortes de choses pour la première fois », raconte Neil.Puis à mesure que sa famille cumulait les pas, Neil s’est rendu compte que ces promenades favorisaient aussi les échanges. « Nous mettons entre 20 et 25 minutes à l’aller et au retour et tout ce temps, nous le passons ensemble. Cela peut sembler banal mais avez-vous si souvent que ça l’occasion de passer du temps en famille sans être constamment interrompu ? Pendant nos trajets, il n’y a ni téléphone, ni jeux vidéo, ni sport à la télévision : juste quatre membres d’une famille qui marchent et parlent ensemble. »« Comme par magie, j’ai consacré toute mon attention à mes enfants et, dans une certaine mesure, ma femme et moi avons reçu la leur », explique Neil. « Nous sommes arrivés à un niveau d’attention et de compréhension que nous ne soupçonnions pas. Beaucoup de gens pensent que les coachs électroniques ne servent qu’à mesurer l’activité physique et à atteindre des objectifs. Mais notre famille a trouvé quelque chose de bien plus précieux : du temps ensemble et un bonheur qui n’a pas de prix. »Plus riche en émotions, le cœur de Neil est aussi en meilleure santé. Sa fréquence cardiaque au repos est descendue à 60 battements par minute. Sa femme Marie a perdu 6 kg et elle se sent incroyablement bien. « Il n’y a pas de sentiment plus beau au monde que d’être aimé et de montrer votre amour aux autres. De ce point de vue, je peux dire que nous sommes comblés. »

INTÉGREZ L’EXERCICE PHYSIQUE À VOTRE QUOTIDIEN

Neil et sa femme doivent accompagner leurs enfants à l’école donc ils y vont à pied. Quand ils veulent manger en ville, ils y vont aussi en marchant. Neil estime qu’ils n’auraient jamais fait autant d’activité physique s’ils s’étaient inscrits dans une salle de sport. « J’ai beaucoup fréquenté les salles de sport dans ma vie mais elles créent un environnement sportif solitaire. J’ai appris une leçon inestimable quand j’ai perdu mon père. J’avais à peine 15 ans et lui 43. J’ai compris que rien n’était plus précieux que la famille et les amis. »

BOUGEZ APRÈS LE DÎNER

Neil a installé un petit filet de badminton dans son jardin. Deux ou trois soirs par semaine, la petite famille s’amuse à faire quelques échanges. « Pour nous, c’est comme un dessert en fin de repas », explique-t-il. « Mettons que, dans un échange, mon fils réussit un super coup, ma fille le renvoie et moi je foire tout. Cela vous donne deux éclairs de génie suivis par le raté lamentable d’un vieux croûton ! Ce qu’on aime là-dedans, c’est que l’on resserre les liens de la famille tout en se marrant. » Sans oublier que notre santé ne s’en porte que mieux.

PROFITEZ ENFIN DE LA BALADE À VÉLO (OU DE LA MARCHE)

« Quand on marche sur la route côtière pour aller à l’école le matin, on voit des parents qui nous doublent en voiture avec leurs enfants à l’arrière pendant qu’on regarde la mer en discutant. Il y a tellement de gens pressés qui passent à côté de l’essentiel : les gens l’on aime et le temps que l’on passe avec eux. »

Les conseils de Neil

INTÉGREZ L’EXERCICE PHYSIQUE À VOTRE QUOTIDIEN

Neil et sa femme doivent accompagner leurs enfants à l’école donc ils y vont à pied. Quand ils veulent manger en ville, ils y vont aussi en marchant. Neil estime qu’ils n’auraient jamais fait autant d’activité physique s’ils s’étaient inscrits dans une salle de sport. « J’ai beaucoup fréquenté les salles de sport dans ma vie mais elles créent un environnement sportif solitaire. J’ai appris une leçon inestimable quand j’ai perdu mon père. J’avais à peine 15 ans et lui 43. J’ai compris que rien n’était plus précieux que la famille et les amis. »

BOUGEZ APRÈS LE DÎNER

Neil a installé un petit filet de badminton dans son jardin. Deux ou trois soirs par semaine, la petite famille s’amuse à faire quelques échanges. « Pour nous, c’est comme un dessert en fin de repas », explique-t-il. « Mettons que, dans un échange, mon fils réussit un super coup, ma fille le renvoie et moi je foire tout. Cela vous donne deux éclairs de génie suivis par le raté lamentable d’un vieux croûton ! Ce qu’on aime là-dedans, c’est que l’on resserre les liens de la famille tout en se marrant. » Sans oublier que notre santé ne s’en porte que mieux.

PROFITEZ ENFIN DE LA BALADE À VÉLO (OU DE LA MARCHE)

« Quand on marche sur la route côtière pour aller à l’école le matin, on voit des parents qui nous doublent en voiture avec leurs enfants à l’arrière pendant qu’on regarde la mer en discutant. Il y a tellement de gens pressés qui passent à côté de l’essentiel : les gens l’on aime et le temps que l’on passe avec eux. »

Acheter les produits présents dans les histoires